... du 15 janvier au 25 mars 2024, photographies et chroniques régulières, visitez la page "Retour en Inde"... et "son portfolio"

  Mumbai & Sanjay Gandhi National Park

 

… avis au lecteur : les textes, comme celui qui suit, ne paraîtront pas en même temps que les porfolio, mais au gré de mon inspiration et et des contraintes logistiques, un voyage en Inde n'est pas une balade de santé et demande beaucoup d'énergie et de vigilance, rappelons le … donc un grand merci pour votre indulgence !…

 

… trente années déjà ! … l'Inde a-t-elle changé ? certes oui, qui oserait dire le contraire ? mais je nuancerais volontiers en disant à l'indienne : oui et non, “same same but different …”

... "mother India" !!! ... il n'y a que dans les centres des mégalopoles comme Mumbai (et encore) qu'on peut toucher la "modernité positive", ailleurs cela me semble être presque pire qu'avant malgré les smartphones qui ressemblent à des greffes robotiques ... je pense que 99% des Indiens en sont équipés et ne le quittent jamais, têtes baissée regards rivés à leurs écrans ... 

… presque un milliard et demi d'habitants ... quelle manne pour les opérateurs ! …
 

India Gate - Mumbai

… nous logions à l'hôtel Aroma réservé avant notre départ - d'arôme, dominait surtout l'odeur de naphtaline dont les boules blanches étaient un peu partout dans la salle de bain - chambre aveugle de 9 m2 au mieux, un peu déprimant pour deux vieux voyageurs fatigués … me revenaient à l'esprit les paroles de sertao de Bernard Lavilliers (merci l'ami ) :

Caruarú Hotel Centenario, suite princière
Vue sur les chiottes, télé couleur, courant alternatif
Les pales du ventilateur coupent tranche à tranche
L'air épais comme du manioc

Le dernier texaco vient de fermer ses portes
Y a guère que les moustiques pour m'aimer de la sorte
Leurs baisers sanglants m'empêchent de dormir
Bien fait pour ma gueule ! J'aurais pas dû venir

…  j'avais repéré la possibilité de montrer la “jungle urbaine” au travers d'un rideau de végétation … il suffisait pour cela de nous rendre au Parc National Sanjay Gandhi (SGNP), accessible en train sans grande difficulté sinon celle de braver la foule dense des voyageurs sur cette ligne de grande banlieue …1h30 plus tard nous atteignons Borivali où nous sautons dans un tuk tuk pour l'entrée du parc … 104 km2 de forêt tropicale protégée et un havre de paix étonnant …

 

Sanjay Gandhi National Park

… après avoir payé notre droit d'entrée, nous empruntons une large allée montant en haut de la colline qui est le point culminant du parc … bordée d'arbres tropicaux au travers desquels on peut voir les buildings de Borivali, la grande banlieue de Mumbai, elle se transforme vite en escalier aux marches de pierre asymétriques … au sommet un pavillon permet une pause ombragée et offre une vue sur la ville d'un côté et sur la forêt de l'autre …

… peu de visiteurs à cette heure matinale mais en redescendant nous croisons de plus en plus de monde surtout des groupes de jeunes et beaucoup de couples venant profiter du calme pour quelques instants romantiques …

… en bas, un lac artificiel permet au visiteur de pratiquer le pédalo/cygne …

… le retour vers la mégalopole nous fait arriver à la gare Churchgate d'où nous pouvons aller sur le front de mer et remonter jusqu'à India Gate, toujours aussi animé le parvis de ce monument construit pour commémorer la visite du roi George V en 1911 attire toute la  journée des foules de touristes confrontés à une pléthore de photographes proposant de faire leur portrait et à la multitude de vendeurs de souvenirs et de cartes postales …

… juste derrière, les bateaux proposant une excursion à Elephanta ou un tour dans la baie permettant d'admirer la marina de Colaba où s'imposent les 2 hôtels Taj Mahal, l'ancien et le nouveau …

les Taj Mahal :  l'ancien et le nouveau depuis le parvis d'India Gate 

 

… la ville est un immense chantier rendant difficile la circulation piétonne … souvent, très souvent en vérité nous sommes obligés de marcher sur la chaussée … que dire de la façon dont le trafic est organisé ? … organisés cela semble être un grand mot pour définir une espèce d'accord tacite entre les piétons et les véhicule de toutes sortes … restons groupés telle doit être leur devise , un groupe s'impose plus facilement face à l'adversité mécanisée et pétaradante !

 

en passant devant  Chhattrapati Shivaj Maharaj Terminus (gare Victoria)